Le choix d'un arbre fruitier part de la forme de l'arbre que vous souhaitez obtenir. On distingue 2 formes d'arbres principales : les arbres hautes tiges (arbres de plein vent) et les arbres basses tiges (arbres de forme basse).

Choisir la taille de son arbre fruitier

En prenant en exemple le pommier, s'il s'agit d'un pommier haute-tige, l'arbre sera de grande taille. Cette forme d'arbre fruitier est donc recommandée pour les pâturages et les grands jardins, devant être plantée à une dizaine de mètres des autres végétaux. Les premières branches se situent à deux mètres du sol et il vous faudra attendre entre 5 et 10 ans pour obtenir des fruits. À savoir que l'arbre fruitier vivra près de 80 ans. En choisissant un pommier basses tiges, l'arbre sera plus petit, une taille idéale pour les jardins étroits. Ainsi, l'arbre devra être planté à environ 3 ou 4 mètres des autres plantations. Les premières branches se situeront à 50 cm du sol et l'arbre vivra une trentaine d'années et mettra environ 3 ans à vous offrir des fruits.

Choisir la variété de l'arbre fruitier

Une fois la forme de l'arbre fruitier choisie, il vous faudra penser à la variété en tenant compte de l'utilisation que vous souhaitez faire des fruits. En gardant en exemple le pommier, il existe trois types d'arbres : la première espèce est pour les pommes à couteau (pommes à croquer), la deuxième est pour les pommes à cuire, et la troisième est pour les pommes à cidre. Privilégiez des variétés locales et anciennes mieux adaptées à chaque territoire, et moins sensibles aux maladies. À savoir que certaines variétés existent pour des usages multiples.